Pau - Bordeaux - Lyon - Marseille - Toulon - La Seyne sur Mer - Amboise - Paris - Londres - Algérie

smala

De la Smala, il ne reste rien ou presque, quelques documents comme autant de possibilités de cette ville nomade conçue pour et dans la guerre contre la colonisation française de l'Algérie au XIXe siècle. Ce sont ces différentes possibilités que nous venons interroger dans chacune des villes où son « architecte » Abd el Kader fut emprisonné.




♦ Conférence à l'EPAU

Je parle. Assis derrière un micro sous le portrait de Bouteflika, je parle. Parle d'un point de départ disparu, planté dans une histoire qui n'est pas la notre - quoique, peut-être avons-nous quelques bourreaux en communs. Je parle d'une capitale d'ici, détruite par l'armée française prétendument en notre nom, et de la manière dont nous avons utilisé son histoire pour interroger la notre dans les villes où fut incarcéré Abd el Kader.

Je parle et cherche des yeux quelques autres auxquels m'accrocher. Je demande si cela résonne ici. Si cette histoire peut interroger à plusieurs kilomètres et années de distance, la capitale d'ici et aujourd'hui. Je soumets deux fils à tirer, tendre et peut-être suivre : Lire Alger par le conflit, par les gestes urbains de contrôle que les colonisateurs ont initié et la possibilité d'interroger cette architecture légère et mobile faite de tentes et de bâches que la nécessité fait pousser en travers d'Alger.

Je soumets et demande face au silence des étudiants architectes.

C'est la fin, une étudiante s'approche « si nous sommes assez nombreux, vous nous proposez de faire un travail avec vous ? » « oui »

Elle revient plus tard avec une liste d'e-mail d'étudiants volontaires : un groupe !

♦ La piscine de la Smala

EPAU 10h, dernière cigarette à la porte de la salle de conférence où nous allons présenter du travail réalisé en France autour de Smala. Nous venons expliquer la raison de notre venue, l'étrange jeu de pelote basque qui nous amène ici écouter si Smala rebondit.

Un prof traverse la pelouse et nous aborde : « ah ! C'est vous Smala ? C'est dingue, j'ai bossé dessus en 75 ! c'était avec une équipe pluridisciplinaire italienne financée par une entreprise pétrolière. Il y avait des photographes, des archis... on y a passé 15 jours à faire des relevés.

Les deux méninges d'Echelle Inconnue à part mais à l'unisson : « dingue ! Il reste des vestiges de la ville de tente ?! »

« et puis je les ai laissés, j'avais d'autres choses à faire. Je ne sais pas à quoi le projet a aboutit. C'était novateur, une équipe pluridisciplinaire et l'idée de réhabiliter et équiper (déjà à l'époque!) l'ensemble en énergie solaire !

Echelle inconnue en monologue intérieur fois deux et toujours à l'unisson : « incroyable ! La smala existe toujours et a été réhabilitée ! »

Le prof : « et d'ailleurs, vous savez peut-être, vous, il y a toujours une piscine à la Smala ? »

Deux cerveaux d'Echelle Inconnue se bloquent et déroulent à rebours : « Une ville de tente, entièrement restaurée, alimentée par des panneaux solaires (les images de tentes autonomes en énergie de l'armée américaine se superposent) avec au milieu une piscine, immense, mobile aussi, gonflable sans doute... » Soudain dans les cerveaux la piscine crève, l'eau se répand et emporte tout, tentes, panneaux solaires dégageant le terrain où se reconstruisent des murs.

La Smala de l'émir Abd el Kader est un village !

Il confirme : « au bout d'une impasse, un village qui tire sans doute son nom d'une station de la capitale mobile.

Nous irons ensemble.

♦ La conférence de F.Frégosi: "Visibilité / invisibilité de l'islam à Marseille"

Suite à l'annulation par Echelle inconnue de l'exposition et des conférence prévues à l'Alcazar, en réponse à la censure d'une affiche représentant une mosquée, la conférence de Franck Frégosi initialement prévue le 1 juillet est écoutable en podcast sur le site de radio grenouille.

Lire la suite

♦ Exposition et conférence / Smala Marseille/ Bibliothèque de l'Alcazar / 28 juin au 2 juillet

Lire la suite

♦ CONFERENCE 1/3 :

Le 26 février 2011 à 17h à la Bibliothèque de l'Alcazar


" On a coutume de présenter les projets de lieux de culte musulman comme le produit d'une demande homogène émanant de la communauté musulmane. Or, derrière ce thème apparemment fédérateur se cachent en réalité des aspirations hétérogènes, révélatrices de la manière dont les imaginaires sociaux investissent la place et le rôle des lieux de culte musulmans au sein de l'espace urbain"
VINCENT GEISSER est politologue, chercheur à l'Institut de recherches et d'études sur le monde arabe et musulman (IREMAM) et enseignant à l'Institut d'Etudes Politiques (IEP) d'Aix-en-Provence.

Lire la suite

♦ Clou d'arpenteur

Au Havre, présentation du prototype d'un nouveau support d'installation des QR code à Pau

JEUDI 2 AVRIL 2009 À 18:00 AU SPOT Le SPOT, centre d’art contemporain 32, rue Jules-Lecesne 76600 Le Havre

Lire la suite

Smala / cycle urbanismes combattants
atelier cartographique de campagne


stany cambot / échelle inconnue
www.echelleinconnue.net mel@echelleinconnue.net


propulsé par DotClear