Pau - Bordeaux - Lyon - Marseille - Toulon - La Seyne sur Mer - Amboise - Paris - Londres - Algérie

smala

De la Smala, il ne reste rien ou presque, quelques documents comme autant de possibilités de cette ville nomade conçue pour et dans la guerre contre la colonisation française de l'Algérie au XIXe siècle. Ce sont ces différentes possibilités que nous venons interroger dans chacune des villes où son « architecte » Abd el Kader fut emprisonné.




♦ Clou d'arpenteur

Au Havre, présentation du prototype d'un nouveau support d'installation des QR code à Pau

JEUDI 2 AVRIL 2009 À 18:00 AU SPOT Le SPOT, centre d’art contemporain 32, rue Jules-Lecesne 76600 Le Havre

Lire la suite

♦ Smala / Ville / Mobile

Du 23 avril au 16 mai 2008 à la Centrifugeuse (maison de l'étudiant, Pau)
Qr-codes

Lire la suite

♦ Acte II scène 7, ou l'émergence d'une ville invisible

qr-code

Lire la suite

♦ QR-code? Clovis Darrigan répond





Sur wikipedia, des informations techniques sur le QR-code

♦ Clovis Darrigan

Clovis est enseignant chercheur en chimie. Il est aussi membre très actif d'une asssociation qui s'occupe de vulgarisation scientifique ( http://scienceamusante.net ). Il est encore, depuis cette année, responsable de la culture scientifique et technique à l'UPPA. Nous nous sommes rencontrés l'année dernière lors de la première partie du projet Smala. Sachant l'importance de la géométrie dans l'élaboration du plan de la Smala, je lui demandai d'observer les plans et schémas qui leur servirent de base. Avec une aisance analogique étonnante, en un quart d'heure, pianotant de temps à autre sur Internet, feuilletant l'ensemble des documents graphiques en notre possession, il tissait des liens de formes à formes, superposait au plan celui de l'accélérateur de particules, à la vue aérienne, des structures en nids d'abeille, des bulles de savon, montrait des schémas alchimiques, nous rappelant l'évidence (Al Quimia). Ainsi, avec lui, nous relisions le plan en terme de cellules dissipatives, d'entropie, d'optimisation, d'auto organisation, de distances urbaines, de modèle de Rutherford, de cycle de Krebs... J'apprenais que mon travail était, depuis son commencement, une recherche itérative. De tout ceci, nous avons réalisé, dans la scénographie de l'exposition qui s'est tenue à Berlioz jusqu'au 20 mai, une "démonstration" vidéo, prochainement en ligne ici.

Il y a des rencontres parfois, qui organisent, structurent le travail. Celle-ci en fait partie et encore plus depuis que Clovis, visitant l'exposition, a découvert le travail réalisé avec les étudiants de l'ESAC (Ecole Supérieure des Arts et de la Communication) autour du livre et la ville. Il avance vers moi, à la main, le plan d'intervention (ou d'inscription des textes dans la ville) réalisé avec les étudiants.

" Il faut que je te parle de quelque chose. je vois ça et... Tu sais qu'il y a un moyen de relier l'espace physique à l'espace numérique. C'est-à-dire, une rue, une place, une goutière, un objet à un texte, un son, une image une vidéo..." Un rêve pour moi, une sorte de ville hypertexte avec comme interface un simple téléphone portable : QR code !

Comme un nouveau calque posé sur la ville du cadastre !

C'est donc en collaboration que se poursuivra ce travail...

Smala / cycle urbanismes combattants
atelier cartographique de campagne


stany cambot / échelle inconnue
www.echelleinconnue.net mel@echelleinconnue.net


propulsé par DotClear